Le col Claudine, c’est un peu le détail vestimentaire des filles qui ne veulent pas grandir. Une référence à l’enfant sage qu’on a été et qui nous donne toujours ce petit air angélique, même lorsqu’on en est à notre cinquième Mojito et qu’on refait la chorée de Single Lady en titubant sur le comptoir du Macumba. Le col Claudine, c’est l’arme fatale qui fait croire à votre grand-mère et à votre banquier que vous êtes respectable, innocente et tout a fait capable de rembourser votre découvert malgré vos pétages de plomb réguliers chez Zara. Pourtant, cela fait déjà un moment que le col Claudine est sorti du placard des petites filles sages pour se faire une place dans celui des plus grandes. De Colette à Peter Pan en passant par le Swinging Sixties et AS I AM Paris, retour sur l’histoire de ce classique indémodable :

Si le col Claudine était déjà présent dans les garde-robes enfantines depuis quelque temps, c’est l’écrivain français Colette qui lui donne son nom actuel et le porte alors qu’elle a largement dépassé l’âge légal. Claudine, c’est le nom du personnage principal de la série de roman semi-autobiographique inspiré par la jeunesse de l’auteure et dont le premier opus se nomme Claudine à l’école. Pour promouvoir et illustrer le roman, Colette pose lors d’une séance photo le cou ceint du fameux col, le même qui habille celui de l’héroïne  du roman. Le nom de col Claudine est né et le restera pour toujours, merci la littérature.

À peu près au même moment, en 1905, le col Claudine pour adulte se popularise outre-Atlantique sous un autre nom : le Peter Pan Collar. En effet, Peter and Wendy, une déclinaison musicale de Peter Pan cartonne à Broadway et Maude Adams, l’actrice qui interprète l’idole de feu Mickael Jackson le porte sur son costume de scène. En France comme aux USA, le nom donné au col arrondi sent donc le tube de colle et la Madeleine de Proust à plein nez.

C’est ensuite dans les années 50 que le col Claudine devient véritablement un classique des garde-robes féminines. Les robes et blouses s’ornent d’un délicat col blanc qui couronne les silhouettes des Real Housewifes des fifties. En 1955, Audrey Hepburn le fait entrer dans la légende en se faisant photographier dans un top à col Claudine rouge, rendant à tout jamais l’objet désirable.

Le Swinging London et les sixties insufflent une nouvelle dose de modernité au col Claudine qui s’acoquine aux mini-jupes et robes de l’époque. Le look gamine est à la mode et le fameux col orne le cou de toutes les filles du Mouv’, de Mary Quant à Twiggy en passant par Marianne Faithfull ou la Française Sylvie Vartan.

Les 70’s, 80’s et 90’s ne sont pas les décennies les plus fastes pour le col Claudine. Si celui-ci ne disparaît pas tout à fait, il n’est pas non plus une tendance aussi lourde que les Stan Smith le sont en 2015. Disons qu’il survit gentiment attendant sa prochaine heure de gloire et ressurgissant à l’occasion sur une robe longue des 70’s ou un power suit des 80’s.

Il faut attendre 2011 pour que le col Claudine sorte à nouveau du bois grâce à de nouvelles ambassadrices de charme du style Alexa Chung / Zooey Deschanel, deux brunes à frange qui semblent être restées bloquées à tout jamais dans les sixties. Notre col se porte alors façon écolière avec le combo sweat-shirt ou petit pull + jupe courte et chaussures plates ou en version robe courte trapèze toujours très inspiré des 60’s. Si la tenue est généralement assez basique, le col Claudine gagne lui en diversité : Clouté, en dentelle, en cuir ou dans toutes autres matières un peu inattendues, les déclinaisons s’enchaînent aussi rapidement que les petites copines dans le lit de Justin Bieber. A noter également que le col se la joue désormais solo, ayant perdu son attache au vêtement pour devenir amovible.

Depuis cette nouvelle hype, le col Claudine squatte toujours nos placards et les rayonnages des magasins. Il donne un petit supplément de style à bien des tenues et permet toujours de convaincre notre grand-mère qu’on est une jeune fille sage qui fait des confitures le week-end. Dans notre collection, le col Claudine se décline en deux versions luxueuses : Une petite robe en soie noire et dos nu surmontée d’un col Claudine en cuir et un top également en soie noire avec de jolies découpes sur les bras. Deux vêtements pas si sages que ça qui mixent l’aura mutine du fameux col à une bonne dose de sexyness espiègle et malicieuse !

Similar Posts

Leave a reply

required*